About

OLD TIME FIDDLE AND STEPDANCE

The New Brunswick Connection

"Old Time" fiddle or "Down East", is a genre deeply rooted in New Brunswick. It is born of the merged fiddle cultures and influences of Acadie, Scotland, Ireland and England. The history of how the fiddle arrived in The Maritimes is vague, but there is documented evidence of Acadian fiddlers at Port Royal in the late 1700s and an estate sale in Moncton that contained a fiddle in 1812.*

From there, the instrument quickly became an important part of our culture and today remains popular with tourists to Atlantic Canada and synonymous with East Coast culture, celebrations and gatherings. 

More of a country swing "feel"; the "Old Time" genre was specifically created for dancers and the dance halls that emerged across the province after WWI. A clean style of playing, there is less ornamentation than the Celtic style, with great speed and technical accuracy. The idea was to keep the dancers on the floor.

The style exploded in popularity in the fifties, on CBC radio with New Brunswick's legendary fiddler Don Messer, who made "Old Time", a household favourite. Infact, The Lumber Jills are named in tribute to Don's early band "The Lumber Jacks", which pre-dated his Jubilee TV program.

American radio shows were also reaching homes in New Brunswick during the same time and those great cowboy fiddle players, were also influencing what would become New Brunswick trademark fiddling sound. From the lumber camps to the mines and across the riverboats and railroads, fiddle "Old Time" music was beloved by New Brunswickers.

Today, The Lumber Jills pay homage to this evolution and tradition strongly rooted in the Tantramar Marshes where Acadie began, to present day Moncton and up to the mighty Irish of the Miramichi. Combined with Canadian step dance and folk songs in both official languages, the show is a lively look at a distinctly regional Canadian story and how it has endured and now re-emerged for future generations in New Brunswick.

Please visit the bio page on this website to learn more about The Lumber Jills, their touring, latest music and news.

All professional photos of The Lumber Jills, as featured on this site, were created by Chris LeDrew.

* quoted from Gary Copeland - Fiddling In New Brunswick

 

Le style de violon « Old Time, » aussi communément appelé « Down East » est profondément enraciné au Nouveau-Brunswick et est né du mariage de la culture du violon traditionnel acadien, écossais, irlandais et anglais. L’histoire de l’arrivée du violon aux Maritimes est floue, mais il y a des preuves documentées sur des violoneux acadiens à Port Royal vers la fin du 18e siècle et une vente aux enchères à Moncton qui contenait un violon en 1812.

Par la suite, l’instrument est rapidement devenu un incontournable de notre culture, et à ce jour, demeure populaire avec les touristes du Canada atlantique, et maintient son importance dans la culture, les célébrations et les rassemblements sur la côte est.

Avec ses influences country, le style « Old Time » a été créé spécifiquement pour les danseurs et les salles de danse qui sont apparues dans la province après la Première guerre mondiale. Le style requiert un jeu clair, avec moins d’ornementations que les styles celtiques, une grande vitesse, et une certaine précision technique. L’idée était de garder les danseurs sur la piste de danse.

Le style a connu une popularité accrue dans les années 50, alors que le légendaire violoneux Néo-Brunswickois Don Messer avait une émission à la radio de la CBC. Le nom « The Lumber Jills » est dailleurs un hommage à un groupe fondé par Don Messer, soit « The Lumber Jacks, » qui a précédé l’émission de télévision « Don Messer’s Jubilee. »

Durant cette même période, les radios Néo-Brunswickoises captaient des émissions de radio américaines; les grands violoneux cowboys de l’époque sont venus influencer ce qui est devenu le son de violon traditionnel du Nouveau-Brunswick. Des camps de bûcherons aux mines, et des bateaux aux chemins ferrés, le style « Old Time » était très populaire chez les Néo-Brunswickois.

Aujourd’hui, The Lumber Jills font hommage à cette évolution et à la tradition profondément ancrée dans les marais du Tantramar où s’est établi l’Acadie, dans les foyers de Moncton, chez les irlandais de Miramichi et à la frontière nord que nous partageons avec le Québec. Agrémentée de danse à claquettes canadienne, et de chansons folkloriques dans les deux langues officielles, le spectacle propose un regard vif sur une histoire canadienne régionale qui a perduré et qui continue d’inspirer les générations futures au Nouveau-Brunswick.

Visitez la page « bio » de notre site web pour en apprendre davantage sur The Lumber Jills, leur dates de tournées, leur musique et des nouvelles.

Toutes les photos professionnelles des Lumber Jills qui sont sur ce site ont été crées par Chris LeDrew. *